VISIT TO BURKINA FASO

Over the years, the former Paroisse Européenne has been generous and consistent in its support of a variety of projects in Burkina Faso, including projects in Garango which we in the English-speaking community continue to support. Mme Marie Pierre Gleis-Capelle is one of the driving forces in raising funds for Burkina Faso, and she has recently returned from a two-week visit. The report of her visit (FR, with photos) can be found here. For information, Mme Gleis-Capelle adds:

“Cher tous,
De retour d’un séjour de 2 semaines au Burkina,
je vous rapporte les dernières informations pour compléter celles fournies lors de ma mission de novembre 2014 (6 semaines).
Nous avons eu de la chaleur pour la saison, jusqu’à 38° et les nuits tout juste fraîches.
Les jeunes filles vous remercient du bien que vous leur faites et espèrent pouvoir bénéficier de votre aide pour pouvoir grandir et se former au mieux.  Un grand écart se creuse entre la capitale et les villages non électrifiées, non seulement au point de vue modernité (accès internet), mais aussi au niveau éducation. Le français est beaucoup moins pratiqué dans les villages où l’on parle la langue de l’ethnie (pour rappel, il existe une soixantaine de langues au Burkina, mais 3 ressortent particulièrement : le mooré, le fulfudé ou peul et le dioula). Les niveaux scolaires sont inégaux d’un lycée de province à celui de la capitale où il existe de nombreuses écoles privées.
La population est jeune, plus de la moitié a moins de 25 ans.
Structure par âge 0-14 ans 46,2 % 15-64 ans 51,3 % 65 ans et plus 2,5 %
Le gouvernement de transition ne permet pas encore de donner une indication précise sur l’avenir démocratique du pays, comme nous l’entendons chez nous. Nous attendons les élections du 15 octobre 2015 pour voir si le peuple aura pu se faire entendre. Avec cette jeunesse, le pays est en pleine évolution.
Sans vous, les jeunes filles des foyers de MANÉ et de KAYA, ne pourraient pas accéder à l’éducation.
Par votre aide et votre fidélité chaque année renouvelée, vous les aidez à à se former non seulement intellectuellement, mais aussi moralement et physiquement, pour s’ouvrir sur le monde en marche.
Solidairement,  Marie-Pierre 
1.    DÉFENDONS L’ÉDUCATION DES FILLES du FOYER Ste Thérèse de MANÉ (Burkina Faso) qui accueille les jeunes filles des villages de brousse pour leur permettre l’accès aux études secondaires et à une vie meilleure : 
par BRIDDERLECH DEELEN Luxembourg (Fondation luxembourgeoise)
Compte IBAN : LU74 1111 1261 0097 0000       BIC : CCPLLULL
avec la mention :     « FOYER MANÉ (BF) » 
 
2.    AIDONS LES FILLES DÉMUNIES VICTIMES DU MARIAGE FORCÉ du FOYER Ste Maria Goretti de KAYA, Burkina Faso, qui accueille depuis plus de 20 ans les jeunes filles forcées à se marier et ayant fui leur famille pour échapper à ce destin :
       pour la SANTÉ des filles en général et la FORMATION MANUELLE de celles non scolarisées :

par BRIDDERLECH DEELEN Luxembourg (Fondation luxembourgeoise)
Compte IBAN : LU74 1111 1261 0097 0000       BIC : CCPLLULL
avec la mention :     « FOYER KAYA (BF) »
       pour la SCOLARITÉ des filles ayant dû interrompre leurs études :

par l’association ABF-ACTIONS POUR LE BURKINA FASO 
Mairie d’Andelu, Place de la Mairie, F-78770 ANDELU
actionspourleburkinafaso@laposte.net 
Association à but non lucratif, régie par la loi du 1er juillet 1901 ?
n° W781003867, parue au JO DU 18/05/2013,

Compte : 
CREDIT AGRICOLE (Agence de Maule, F-78) 
IBAN FR76 1820 6000 4065 0082 0236 752      BIC : AGRIFRPP882
avec la mention :     « FOYER KAYA (BF) »
Les dons sont reversés à 100%, sans aucune retenue.
Une attestation de déduction fiscale vous sera adressée.
Pour tout renseignement : Marie-Pierre GLEIS-CAPELLE -T. 00352 / 691 18 04 5100352 / 691 18 04 51
        Dons possibles par chèque français à mon adresse : 8, rue Eich – L8354 GARNICH”